vendredi 31 août 2012

Saisir le moment

Ovrground on bridg by Julie70
En sortant de la gare du métro qui marche audessus du sol, "overground", je regards en haut, le pont traversant le Regent Canal. Un train passait.

J'ai réussi de saisir le moment.

La chance arrive de temps en temps, il ne dure pas assez longtemps, mais si on est prête et décidé, on réussi à la saisir.

Quelquefois, juste pour une photographie comme celle-ci, ou une interaction entre deux gens, ou un rencontre qui autrement, il n'aura pas eu lieu.

Des fois on appelle cela "sérendipité" et j'avais lu ceci: fais le premier pas vers où tu veux aller, alors d'un coup tu trouveras de l'aide, inattendu. Mais quand cela arrive, et la plupart de temps oui, c'est possible, on doit la saisir.

Une porte s'ouvre, il faut y entrer.

Je ne sais pas ce que cette nouvelle saison, commençant demain va m'apporter, mais je me sens prête à saisir ce qui arrive et même faire des pas pour l

jeudi 30 août 2012

Haggerston sortie de train

Haggerston Overground Exit, London by Julie70

Underground (sous le sol) est le nom du métro de Londres, Overground (au dessus du sol) en fait les même rames, mais comme le nom l'indique, dehors.

Il y a une réseaux grande, surtout vers le banlieux, mais à Londres cela s'appelle "Grand Londres".

Celle-ci, était près du Canal, et du lieux où j'avais raconté lundi une histoire. Très belle sortie!

Aussitôt sortie, triste banlieux. Jusqu'on arrive au canal Regent, par contre j'étais fascinée par l'eau brillant dans la lumière très bas de début de soirée d'été sur l'eau et les reflets aussi. Du silence, de l'air de paix et "loin" de tout, malgré les quelques guelques promeneurs, joggeurs au long de l'eau.

Hier, j'étais dans un quartier oposé, différent, Sud West, populaire, coloré, pas des photos, mais j'ai fait rire l'audience sept minutes, en me rappellant pourquoi je faisais "cela".

Une semaine relativement tranquille m'attend, "juste deux réunions" d'ici jeudi prochain. Mais je dois préparer un plan détaillé pour l'atelier des Raconteurs d'histoire qui s'ouvrira, je présume fin Septembre.

Dehors, il pleut.

mercredi 29 août 2012

Regent canal, heure bleu

Regent canal blue hour-33 by Julie70
A chaque sortie de la maison, avec mon caméra, des nouvelles merveilles inattendues m'attendent.

Lundi, arrivant trop tôt je suis allée près de la canal, pas loin du club de comédie. Que des merveilles au long d'eau et les réflexions!

Un peu de brise, juste,assez pour rendre l'eau brillant des rides. Quelques joggeurs, promeneurs, cyclistes, même un photographe, et quelques jeunes habitant dans l'une des maisons au bord de l'eau, ensemble, bavardant. Deux canards. Tiens, pas des oiseaux! Silence.

Pas loin de la rue, mais tranquillité.

Pour quelques minutes, j'étais ailleurs. Comme dans le campagne, en vacance. Autour de cette image, si vous le suivez, 45 autres, de bord de l'eau. Huxley, au Nord Est de Londres, à 50 minutes en bus et train de chez moi.
Regent canal blue hour-30
Un banlieu avec pas mal des blocs, mais aussi, celles, au bord du canal...

lundi 27 août 2012

Les pêches

Cut peaches for me from now by Julie70
A 30 ans, je suis arrivée en France.

Au début, nous avons habité une année à Saint Didier de Chalaronne, non loin de Macon. Après trois mois, j'ai obtenu du travail à Chatillon sur Chalaronne, dans une fabrique des médicaments.

Nous avons pu aller dans une cantine, commune a plusiurs usines et la premère jour, j'ai vu une dame agée, bien habillée, manger la pêche qu'on nous avait servie, avec un couteau et fourchette!

Quelle snob! - je me suis dit. Elle ne peut pas manger la pêche comme de chez nous: prendre avec sa main et mordre dedans?

Maintenant, je sais. Probablement, elle ne le pouvait pas. Maintenant, moi aussi je dois couper la pêche en morceaux, assez petits, avant de la manger.

Maintenant, je me suis rappellée la dame que j'ai jugée snob. Autres habitudes peut être, mais qui sait, elle a pu aussi avoir des mauvais dents ou dentiers!

dimanche 26 août 2012

La pluie ne l'a pas arrêtée

Dancing despite the rain by Julie70
Depuis six ans, j'ai ceci dans mon salon. Elle m'inspire du courage en face d'adversité.

http://www.flickr.com/photos/georgeaugustine/
George Augustine, Chirurgien dentiste actuellement à Oman, l'a remarquée hier soir.

Et, bien sur, je suis allée à cette occasion fouiller Paris ces photos à lui, publiées sur flickr. Que des merveilles!

Voilà ici, un spécial: un frère ou copain plus grand aidant le plus petit aller à l'école, traversant une rue inondée par l'eau. Voir sur la fil original.

Par George Augustine d'Oman
Cette image contient tellement des choses!

Flickr m'apporte tellement : ici une image de Oman. Une chef d'œuvre pris dans un instant par un inconnu, qui par ses images m'est soudain arrivée tout près.

vendredi 24 août 2012

Nu? Et alors?

Des bruit, parce qu'on a prise (en cachette) la photo d'un prince d'Angleterre, nu.

Et alors?

Pourquoi pas être nu ou nue?

Nous ne changeons pas nus, seulement nous sommes un peu plus vulnérables.

A Japon, on se baigne ensemble, nu, et même, en famille ou avec invités!

Sur la plages de France, monokinis, et aussi quelques magnifiques lieux pour les nudistes.

J'avais 35 ans, si je m'en souviens bien, je suis allée sur une île, sur la côte d'Azur. Oh, la joie et plaisir des vagues sur la peau, sans rien. A un moment donnée, quelqu'un m'a fait un proposition, je n'ai pas eu plus de difficulté de lui dire non, simplement parce que nous n'étions pas habillés!

Ensuite, le lendemain, je suis allée dans une autre camps, familial, près d'une magnifique lac, dans les forêt. On n'avais pas le droit d'y pénétrer autrement que nu. Un vrai camp nudistes, avec plaisirs de la nature, de la natation, de naturelle.

Une problème pour moi pourtant: mes seins pas habitués au soleil ont brulée, j'étais malade pendant dix jours d'insolation! Même si c'était mal terminé, il m'en a resté une magnifique mémoire de vie dans la nature, au naturelle.

mercredi 22 août 2012

Nettoyage d'été

Automn cleaning 1 by Julie70
N'étant pas eu du nettoyage comme il faut depuis des mois, il aurait probablement fallu une machine comme cela!

A la place, Maria est arrivée et elle a fait des miracles, en deux fois trois heures déjà.

Quelle plaisir, un logement propre!

A n'en pas parler du fait, qu'en me sentent mieux dans mon logement, je me suis mise a ranger tous les habits qui étaient dehors pêle mêle, depuis mon dernier opération et dernière voyage. Cela commence à ressembler à un logement... pas un tas des bric et brac.

Bien sûre, Maria dit "vous avez trop des livres", elle a raison: je ne sais plus où ranger une partie des livres.

Toutefois, j'ai retrouvé aujourd'hui, une partie de matériel à étudier encore, il y en a tant!

Et c'est tellement plus facile à entretenir que de nettoyer!

Je me sens vraiment bien chez moi ce matin!

mardi 21 août 2012

Ola t David ont gagné

Ola and David won the Contest by Julie70

Ils ont gagné encore une fois, l'année dernière, a Londrs ou a Glasgow, je ne m'en souviens pas.

Ils étaient, tous les deux, superbes!

Deux héros modestes, en plus.

Cette année, le concours international de organisation "Toastmasters" vient de finir.

Sur le groupe des membres, une discussion sur "pourquoi" ceux qui ont gagné l'ont fait et les comment parler pour être au top.

Mon opinion, différente de ceux des juges. C'était aussi le cas l'année dernière. Mais la question n'est pas du tout que je crois, mais comprendre pourquoi les discours avec pathos et théatrique gagnent.

Je crois fermement en discours authentique, même si très préparée d'avance. Aussitôt que je sens "artificiel" cela me hérisse.

Je ne suis pas la seule.

lundi 20 août 2012

Tomates, je peux manger

Tomates rouges, plus près by Julie70
Peut-être, mais pas sure, je pourrais "tout manger" sans penser "puis-je?" un jour, peut-être non.

Ce n'est si important finalement.

En fait, l'anglais n'est de loin mon première ou deuxième langue, en fait c'est la cinquième.

Je vis sans me soucier trop de ne pas savoir aucune langue bien, avec le temps je penserai moins et moins ce que je ne peux plus manger, mordre.

Heureusement, les dents ne sont pas des yeux, heureusement, les dents ne sont pas les jambes, on en a besoin moins souvent.

Sourire!

C'est les tomates de France, je vais en retrouver un jour par ici même, et je ne suis pas obligée de mordre même, c'est facile de couper en tranches!

Et vive le jour quand j’oublierai totalement mes dents!

samedi 18 août 2012

Je continue, plus document

Slowly, with care by Julie70
L'image de la rue, prise de loin il y a six ans, me parle de nouveau.

On peu sortie, acheter sa pain, retourner chez soi, mais pas a pas.

Je peux faire pleine des choses encore - je l'espère - dans le temps qui me reste, mais doucement, faisant plus d'attention, prenant plus de soin.

Alors, il y aura encore de la vie après 70 ans, mais ne pas courir. Aller à mon rythme.

vendredi 17 août 2012

Edinbourg souvenirs

Toits à Edinbourg by Julie70
En regardant les images, certaines me témoignent, combien je me sentais seule, dans l’hôtel de jeunesse où on nous a logé gratuitement pour nous.

C'était la partie "vide" mais peut être pas moitié. Considérée "vieille" je n'étais pas invitée aux sorties de soir après spectacle.

Le matin, tous dormaient, longtemps, et ensuite allaient jogger, où quelque part ailleurs. Je ne les rencontrais pas que rarement.

A 4 30 bien sûre, tous étions là pour entendre dans quelle ordre nous étions, pour être disponible et commencer un heure plus tard le spectacle qui durait jusque 7 le soir, alors tous allions ensemble faire un dernier parution.

Edinburgh High Street Fringe-05Retour, vers la maison.

Quand je n'étais pas trop fatiguée, je passais par la rue principale pleine des activités. Je ne me sentais pas seule là, ni pendant la spectacle, a part des raconteurs, pleines des gens sympa a discuter.

La solitude a la maison ne me pèse pas, probablement puisque c'est volontaire.

Des gens si divers font l’atmosphère des mois d'Aout à Edinbourgh!

Jeunes à la pelle bien sûr, mais toutes les âge aussi. Voilà madame Pompadour (qui ne parlait pas français mais elle est arrivé avec une magnifique carosse loué par la troupe de théatre.)
Madame Pompadur arrives to High Street-18
En regardant les images, certaines me témoignent, combien je me sentais seule, dans l’hôtel de jeunesse où on nous a logé gratuitement pour nous.

C'était la partie "vide" mais peut être pas moitié. Considérée "vieille" je n'étais pas invitée aux sorties de soir après spectacle.

Le matin, tous dormaient, longtemps, et ensuite allaient jogger, où quelque part ailleurs. Je ne les rencontrais pas que rarement.

A 4 30 bien sûre, tous étions là pour entendre dans quelle ordre nous étions, pour être disponible et commencer un heure plus tard le spectacle qui durait jusque 7 le soir, alors tous allions ensemble faire un dernier parution.

Retour, vers la maison.

Quand je n'étais pas trop fatiguée, je passais par la rue principale pleine des activités. Je ne me sentais pas seule là, ni pendant la spectacle, a part des raconteurs, pleines des gens sympa a discuter.

La solitude a la maison ne me pèse pas, probablement puisque c'est volontaire.

Des gens si divers font l’atmosphère des mois d'Aout à Edinbourgh!

Jeunes à la pelle bien sûr, mais toutes les âge aussi. Voilà madame Pompadour (qui ne parlait pas français mais elle est arrivé avec une magnifique carosse loué par la troupe de théatre.)

et oui, toutes sortes de locomotion aussi, les plupart à pied, tout étiat relativement près, mais il y eu des taxis aussi et même location des bicyclettes a transporter ou:
For hire, Edinburgh
Si j'avais eu plus d'énergie, j'aurais vu et vécu davantage là bas, mais même ainsi cela valait vraiment la peine.

jeudi 16 août 2012

Découverte ce matin

Day One Hundred and Fifty Four by | ᴊᴀʀᴇᴅ ᴛʏʟᴇʀ
Day One Hundred and Fifty Four by | ᴊᴀʀᴇᴅ ᴛʏʟᴇʀ
J’espérais d'avoir ce matin quelqu'un à m'aider à nettoyer ma cuisine: elle doit aller aussi au dentiste.

Je lutte, récupérer après la mienne.

Hier, je ne suis pas allée au club où je devais paraitre, trop fatiguée à sortir.

Ce matin, attendant (ensuite ne plus attendant) Maria, je suis allée a la découverte des photographies des ceux qui m'ont choisis "contact" a la site Flickr. Celle-ci, n'est que l'une de mes découvertes.

Que de créativité! Que des joies dans les découvertes des autres et leur vue du monde! leur expérimentation et tallent artistique! Ici, une des images de Jared, que je viens découvrir.

Et, ce lien, vous conduira à mes dernières favoris des autres photographes, images découvertes les unes plus merveilleuses que les autres.

Repos, pour moi, signifie en fait me donner la permission de lire et regarder ce que les uns et autres font et écrivent, à la place de faire faire faire...

mercredi 15 août 2012

En haut le midi, en bas le soir

Le midi, nous avons eu une réuntion très fructueuse, avec la président d'un des club. 25 ans, pleine d'idées et d'enthousiasme, prête a soutenir aider et faire réelle mes idées et pleines des nouvelles idées pratiques à mettre en oeuvre elle même.

Le soir, une route en bus puis métro puis à pieds de une heure et demi, pour arriver à un club de comédie. Comme j'étais seule, on ne m'a pas laissée entrer ! Faire mon numéro. Je suis revenue à pied, en métro puis bus, trois heures plus tard chez moi.

En fait, tant mieux.

Je sais dorénavant que je n'irraiis plus à aucun club quii dmande d'apporter quelqu'un d'autre, ni qui me donne seulement 5 minutes! Je voulais ajouter "marcher assez long" mais non, j'ai besoin de marcher.

Ce soir, découverte d'un club où je n'étais pas ncore, 10 minutes à préparer.

lundi 13 août 2012

Pas une fleuve tranquille

Fringeimpressions-24 by Julie70
Bien sûre, sur Place de Tertre sur la Butte Montmartre de Paris, il y a toujours des peintres et caricaturistes, mais ceci je l'ai trouvé à Edinbourg,

Revenue à la maison, heureusement, je n'ai pas perdu mes trois dents d'en face que dans le train!

Cette après-midi, dentiste.

Mais dès demain, je suis de nouveau dans les clubs etc j'ai un calendrier chargé cette semaine, j'espère seulement, que le dentiste ne me laissera pas avec douleurs.

"Vous aurez difficulté a vous habituer a votre nouveau - premier - dentier (de trois dents), " elle m'a dit la dernière fois.

La vie n'est pas une fleuve tranquille! En anglais, on dit: un jardin pleine des roses.

dimanche 12 août 2012

Contact humaine

Charing Cross Station by Julie70
J'allais vers la station Victoria, mais le train n'arrivait que demie heure plus tard, hier. Finalement, j'ai décidée de prendre le premier arrivé, qui allait vers Charing Cross, et de là prendre le bus.

Je ne suis pas arrivée plus tôt, mais à temps, mais sur la route, en sortant de la station, je rencontre ces trois gens en "uniforme" colorés.

"Puis-je prendre une photo de tous les trois?

- Pourquoi?

- J'aime bien les trois couleurs...

- Lequel mieux?

- Ensemble! Tous intéressants.

- Oui, Prenez la photo, et puis, voulez vous poser avec nous? On le mettra dans la station pour s'en souvenir. On n'a pas des Jeux qu'une fois dans la vie, ici! Vous êtes d'où?

L'un deux avait un téléphone photo et il a même envoyé aussitôt l'image qu'il avaient prises (deux en fait) à mon email.

J'ai aussi une souvenir ainsi de moi avec eux pendant les jeux.

Nous sommes restés, parler, échanger, pendant un moment. J'ai regretté avoir partir.

Échanger, se rencontrer, se comprendre, quelle joie!

samedi 11 août 2012

Edinbourgh Festival impressions

Fringeimpressions-38 by Julie70
Enfin a la maison, enfin, je peux mettre sur flickr, les images que j'ai prise, la plupart dans la rue "du haut" de la ville, fermé à la circulation,

spécifiquement dédiée a la fête,

c'est hier qui a commencé aussi le "vraie festival" la défilée et musique des orchestres Ecossais et militaires, devant le palais.

Je n'y suis pas allée.

Avec ma fille, nous avons assistées, il y a 40 ans a la répétition générale, cela gratuit, très intéressante!

Après m'avoir fait mal au cheville, a la place de me promener, découvrir la ville, prendre des nouvelles images, je suis restée sagement 24 heures a lire et réfléchir dans le lit.

Une longue voyage de retour, sans problèmes et bonne nuit chez moi enfin (c'est merveilleux de partir! aussi de revenir chez soi). Ce matin, prête a continuer ici, toutes les choses que j'ai laisser en suspense.

De tout cela demain. Voilà des images de festival, de la rue. Et un lien vers les dernières images mise ce matin sur flickr.
Fringe impressions-Resting
Celle-ci est ma préférée, avec le petit gars presque dormant. elle a l'air "ancienne" et elle me parle. Comme si c'était sortie d'un récit.

Fringe impressions-Another Photographer
Et voilà une photographe se prenant au sérieux avec son camera. Il y avait que prendre!


Fringeimpressions-07
Un vendeur heureux de poser.

Ready for Festival-1
Deux femmes enchantées que j'ai aimée comment elles étaient habillées, préparées.


Festival of Storytelling with Spark and Grant
Pour finir, l'affiche de mon spectacle principale. Je parlerai, de la comédie plus tard, tous bien réussis.

Et d'autres images pour ceux qui en veulent davantage.

vendredi 10 août 2012

Regardant en haut

AdobePhotoshopExpress_20120810095426 AM by Julie70
Ici depuis une semaine, chaque jour je suis descendue ici, mais c'est la première fois que je regarde en haut - avec mon i- pad.

Tellement dépend de vers où on jette le regard, l'attention!

C'est pourquoi je ne crois plus dans les histoires 'vraies' - oui, ceci est bien arrivée, oui, c'est ainsi que l'on se rapelle de l'avoir vécu, maintenant.

Quand on le regard avec les yeux, les sentiments de ce jour, et avec l'intention de la raconter à cette audience.

C'est vrai, alors.

C'était une merveilleuse expérience, ma cheville va bien, j'attends de me réveiller demain chez moi!

jeudi 9 août 2012

Tout va bien....

Tout va bien, Madame la Marquise...

Autant le récit, que le numéro comique ont été bien reçus.

J'ai réussi à faire réitéré pendant que je racontais mon histoire et raconter des histoires pendant mon numéro comique.

La route était vers en bas, entre les deux. Mes belles chaussures neufs ne tenant bien mes chevilles. Je me suis fait mal. J'ai très mal, enfin, j'ai mal à ma cheville et genoux gauche.

C'est la vie.

Bien sur, tout à fait la faute de ma folie. J'aurais du mettre mes chaussures commodes anciennes. Mais voilà, trop tard de se lamenter.

Je voulu me retourner ce matin, chez moi, une jour d'avance: changer du billet coûte trop cher. Je vais me reposer une journée, demain, espérons, ma cheville aura dégonflée. Demain, je serais chez moi.

Après, il ne restera que des souvenirs des bons récits. Plus, alas, le fait qu'aucun de mes collègues n'est venu assister à ma comédie. On ne doit trop attendre! Le fait que cela a fort bien marchée finalement est la plus important.

Julie, sourie!

Repose toi. Demain, il sera une autre jour.

mercredi 8 août 2012

Dernière récit

Après la fête by Julie70
Je dois m'y mettre, réviser mon récit, la dernière de la série.

Hier, fantastic audience et, mon recit très bien reçu. Ce soir, double effort: tout suite après le récit, courir à club de comédie - heureusement pas très loin, - et sept minute, pour tâcher faire rire.

Demain, club Toastmaster le soir. Le lendemain, retour. Cela sera une semaine bien remplie, et me prouvant que j'ai plus de "mémoire" que je pensais, et je peux retenir, dire, plusieurs récits. Une joie personnelle. Comme j'étais convenu du contraire.

mardi 7 août 2012

Hier salle pleine

Thank for all your work! And being so nice! by Julie70
Non seulement, hier nous avons eu une salle pleine, mais un très bonne audience pour moi, qui avait été la dernière à raconter une histoire 'inattendu'

J'ai eu la joie de réussir à les faire rire depuis le début! Et encore plus à la fin. Mais j'ai reçu des rires et réactions, tout au long!

 Me prouvant que mon expérience de comic peut être utilisé dans mes histoires.

C'est une des grandes réussites de ma venue ici. Utiliser humour dans récits et récits dans l'humour. Prendre et les mixer, doser différemment, mais pas les tenir séparer.
After tasting with good humour
L'organisatrice à trouvée un peu 'trop' spectacle comic' à la fin, mais l'audience à adorée. Et, je peut les lier plus ou mieux l'un a l'autre par une seule phrase.

Aujourd'hui, mon récit sur le Désir.

lundi 6 août 2012

Fringe - festivale de Edinburgh

Yes! We pose for you by Julie70
Fringe, voulait signifier 'marge' et lentement c'est devenu le raison tous viennent.

Plus de trois cent différent comédie événements, mais aussi récits, music, d'ancêtre et magie sur la rue principale fermée pour cette mois et occasion.

Pleine des photos encore, mais pas de possibilité de les mettre sur le web jusque mon retour.

Hier, une jeune femme sympa s'est offerte mais la connections était si lente, finalement nous avons décidés y mettre seulement quelques images qu'elle a choisie. Bien choisi, je crois.

Le reste, à mon retour.

Ceci, est une des images de rue, ils étaient heureux de poser. D'ailleurs, tous que j'ai demandé. Plus, si vous le suivez sur Flickr l'album Edinbourgh.

Les récits et les contacts vont bien, hier il n'y avait plus que peu des places vides dans la salle et j'ai eu,plusieurs me disant combien ils ont aimé mon récit et combien lEcosse était heureux à ne pas avoir 'cela' arriver chez eux pendant la guerre.

Un père avec son fils, un très jeune homme seule, un couple plus âgée, des bons discussions et même questions. Comme j'aime ses discussions après récit!

Aujourd'hui, je vais,pour provoquer plus,des rires et, en même temps entrer quelques vérités: la vie devient plus supportable regardée avec les yeux comic, on ne peut être en contrôle de ce qui arrive mais on peut de ce qu'on fait avec et comment on le prend.

Un jour je traduirai mon récit entier, et le dirai en française, mais un récit comique fait 'passer la pilule des vérités' tellement mieux. On ne se rend même pas compte et s'est avalée!

dimanche 5 août 2012

La salle d'où on peut utiliser le web

Wifi area 'living room'  by Julie70
Elle à une grande table de jeux, quatre machine à vendre des boissons etc, faisant un bruit énorme.

J'apprend à ne pas faire attention.

Regarder la verre moitié plaine : je peux utilisé d'ici le web, vous envoyer ceci.

Vous dire aussi que hier, jour de l'ouverture, où pleine des gens ont été invités,à venir gratuitement, la.salle était à moitié - pleine.

Gentil audience, bonne récits dedans, pendant que dehors, les gens buvaient et s'amusaient, entre eux. La bonne côté est que le bruit n'entrait pas dans la salle.

Nous avons eu un buffet 'pour participants' auto service pendant tout l'a près midi. Comme j'étais passée la première, ensuite, j'ai pu en goûter. Cela ne facilitera pas ma sortie très étroite de la douche.

Après, je me suis plongée dans l'atmosphère de festival, sur la rue et même entrée à un ou deux places. Rencontrées même des comédiens connus de Londres.

Revenue, bien fatiguée.

Aujourd'hui, je tâcherai à mieux gérer mon énergie. L'histoire de cette après midi je la connais bien, je dois commencer à me préparer pour celle de demain.

À demain.

Oui, il y a de la vie après 77, mais il fait la vivre en dosant bien son énergie.

samedi 4 août 2012

Pasarelle

Pasarelle by Julie70

Ce matin, me reveillant tôt, j'ai trouvée une pasarelle entre deux, même trois de mes récits!

Maintenant je vois comment je pourrais faire un spectacle entier, des trois ou quatre de mes récits, tous liés les uns aux autres.

Hélas, c'est avec le deuxième que je commence cette après midi, la première demain. Puis, je dirais un récit qui passe de temps à une autre, pour finir avec deux des mes histoires de l'année dernière.

Bon début, ce matin!

vendredi 3 août 2012

Lumières de Londres

Lights in London night by Julie70

Au revoir, lumières de Londres, je pars bientôt avec le train pour Écosse.

J'écrirai de là demain.

Je dois encore faire ma valise!

A demain.

jeudi 2 août 2012

Londres traquille

From the footbridge by Julie70

On avait présumé, que Londres va grouiller avec touristes, venus pour l'Olympique, que le transport sera horrible, qu'on devrait attendre partout.

Ce n'est pas vraie du tout.

Il y a moins des gens au centre ville que d'habitude!

Partout, on a mis des volontaires (aussi plus des policiers) pour guider la masse attendu - qui n'est pas là. Oui, partout, moins des gens que des été précédents.

Je présume, la plupart des gens sont venus et vont directement à regardes les jeux. Mais il parait, même le métro portant des gens vers la grande stade a des places, n'est pas plaine!

Ces deux, sont seulement deux entre ceux qui s'ennuient, qui n'ont pas qui guider.

Ils étaient heureux de poser.

mercredi 1 août 2012

Ce qu'on regarde

Waiting for train near flowers, Blackheath station by Julie70
Il y a tellement des choses devant, autour de nous, mais à la fois, nous nous concentrons sur une, ou quelques unes. A la fois.

Qu'est-ce que c'est plus important? A ce moment-là et pour nous?

Ici, une jeune femme attendait le train, toute comme moi. Cachée, partiellement par les fleurs, plantes de la gare.

Les gens m'attirent toujours, j'ai prise d'abord une image de loin.
Waiting the train, Blackheath
Ensuite, je me suis concentré sur la texture de la fleur.
Blackheath Station flower
Il y a tellement des choses à admirer, à photographier, à étudier!

Même en attendant que le train arrive pour me prendre centre Londres.